Plan de gestion de la forêt

le Martelage

À l’automne, nous marquons les arbres destinés à la coupe, les plus gros sont mesurés et numérotés.

Pour gérer cette forêt, nous avons déposé un plan de gestion, celui-ci est basé sur les objectifs suivants:

– Produire des grumes de qualité et donc du bois de qualité pour la construction.

– Protéger la biodiversité qu’elle abrite,

– Préserver la futaie avec le souci de générer un bilant carbone positif

Ces objectifs, parfois contradictoire, nous obligent à rechercher des solutions mais aussi à accepter des compromis qui nous ont amenés à faire les choix suivants :

 – Proscrire les coupes rases

– Confirmer le choix gestion irrégulière de la forêt.

 – Limiter les prélèvements à 20 % maximum chaque 10 ans

 – Protéger par la mise en défend certaines micro-zones notamment les plus humides.

 – Valoriser chaque arbre coupé par la production de bois d’œuvre et de bois de chauffage

Le plan simple de gestion

Prévoit de prélever au maximum :

  • Une réserve sur 3
  • 20% du volume de bois

Extrait du plan de gestion

Introduction, contexte

Le domaine de Mauvesin comprend une forêt de plus de 80 ha composée essentiellement de chêne sessile et plus rare à cette altitude (300m) de hêtre dont les plus gros individus dépassent les 70 cm de diamètre.

En 2014, nous achetons cette forêt à l’indivision Loy qui avait confié sa gestion à if consultant. Cette entreprise de conseil et de gestion forestière a pratiqué au cours des trois derniers PSG des éclaircies sélectives. Ces coupes ont permis de favoriser les tiges d’avenir qui aujourd’hui sont en capacité de produire des grumes de qualité. Nous tenons ici à saluer ce travail de plus de 25 années.

Cette forêt est un investissement qui devra nous permettre de générer l’essentiel des revenus nécessaires pour « nourrir » notre famille, et en même temps, cet objectif n’est qu’un volet de ce que nous voulons pour notre forêt. La protection de la biodiversité qu’elle abrite, la préservation de la futaie et le souci de générer  un bilant carbone positif sont aussi des questions essentielles pour nous. Ces objectifs, souvent contradictoire,  nous obligent à rechercher des solutions mais aussi à accepter des  compromis qui nous ont amenés à faire les choix suivants :

  • Éviter les coupes rases
  • Confirmer le choix gestion irrégulière de la forêt.
  • Limiter les prélèvements.
  • Réduire le gaspillage.
  • Protéger « par la non-intervention » certaines microzones notamment les plus humides.
  • Réaliser une forte valeur ajoutée pour chaque arbre coupé :
    • Par la production de bois d’œuvre (un banc de scie sera opérationnel dès le l’automne 2017
    • Par la production de bois de chauffage coupé et vendu à des particuliers

Dans ce plan de gestion, nous avons fait le choix de conserver l’essentiel du parcellaire de façon à faciliter l’historique de chaque parcelle. Certaine sous parcelles ont été divisé où ajuster de façon à tenir compte de certains peuplements ou de la croissance de la forêt sur certaines landes.

Après avoir fait une description de chaque sous parcelle, nous proposons une typologie des peuplements qui nous permet d’aboutir à un programme détaillé des coupes.

5 – Règles de cultures pour chaque type de peuplement

Type A – Futaie sur souches chêne sessile :

Surface : 47ha 99h 10ca

  • Une éclaircie sélective chaque 10 ans (soit une au cours du PSG) pour environ 15 à 20 % du peuplement l’éclaircie a pour objectif de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir. Les coupes auront lieu entre octobre et mars.
  • Un prélèvement de 5 à 10 tiges de plus de 48 cm de diamètre par ha ce prélèvement est réalisé si possible en même temps que l’éclaircie. Pour préserver la qualité du bois, ces coupes auront lieu entre novembre et février en lune descendante.
  • Une coupe sanitaire réalisé en même temps que l’éclaircie sélective et tous les 3 ans. Les critères de coupe sanitaire sont les suivants :
    • L’arbre est mort à plus de 95%
    • L’arbre est tombé (les cas arrivent souvent pour les hêtres en bordure de ravines)
    • L’arbre est dangereux (notamment en bordure de la D40)
  • Les années qui suivent les coupe une surveillance de la régénération naturel aura lieu, avec éventuellement une intervention manuel.

 

Type B : Vieille  Futaie de chêne et hêtre  

Surface : 8ha 28h 20ca

  • Une éclaircie sélective chaque 10 ans (soit une au cours du PSG) pour environ 10% du peuplement l’éclaircie a pour objectif de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir. Les coupes auront lieu entre octobre et mars.
  • Un prélèvement de 3 à 5 tiges de plus de 55 cm de diamètre par ha ce prélèvement est réalisé si possible en même temps que l’éclaircie. Pour préserver la qualité du bois, ces coupes auront lieu entre novembre et février en lune descendante.
  • Une coupe sanitaire réalisé en même temps que l’éclaircie sélective et tous les 3 ans. Les critères de coupe sanitaire sont les mêmes que pour le type A.
  • Les années qui suivent les coupe une surveillance de la régénération naturel aura lieu, avec éventuellement une intervention manuel.

 

Type C – Futaie chêne sessile

Surface : 3ha 00h 50ca

  • Une éclaircie sélective chaque 10 ans (soit une au cours du PSG) pour environ 10% du peuplement l’éclaircie a pour objectif de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir. Les coupes auront lieu entre octobre et mars.
  • Un prélèvement de 3 à 8 tiges de plus de 55 cm de diamètre par ha ce prélèvement est réalisé si possible en même temps que l’éclaircie. Pour préserver la qualité du bois, ces coupes auront lieu entre novembre et février en lune descendante.
  • Une coupe sanitaire réalisé en même temps que l’éclaircie sélective et tous les 3 ans. Les critères de coupe sanitaire sont les mêmes que pour le type A.
  • Les années qui suivent les coupe une surveillance de la régénération naturel aura lieu, avec éventuellement une intervention manuel.

 

Type D – Taillis en conversion

Surface : 9ha 14h 33ca

  • Une éclaircie sélective chaque 10 ans (soit une au cours du PSG) pour environ 20 % du peuplement l’éclaircie a pour objectif de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir. Les coupes auront lieu entre octobre et mars.
  • Un prélèvement de 4 ou 5 réserves plus de 48 cm de diamètre par ha ce prélèvement est réalisé si possible en même temps que l’éclaircie. Pour préserver la qualité du bois, ces coupes auront lieu entre novembre et février en lune descendante.
  • Une coupe sanitaire réalisé en même temps que l’éclaircie sélective et tous les 3 ans. Les critères de coupe sanitaire sont les mêmes que pour le type A.
  • Les années qui suivent les coupe une surveillance de la régénération naturel aura lieu, avec éventuellement une intervention manuel.

 

 

Type E – Plantation de cèdres de l’Atlas

Surface : 4ha 98h 10ca

Une éclaircie sélective en fin de PSG pour environ 30 % du peuplement dans les parties à forte densité. l’éclaircie a pour objectif :

  • de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir.
  • De valoriser une partie des tiges coupé pour production de volige

Les coupes auront lieu entre octobre et mars

Entretien par broyage

 

Type F – Plantation de chênes rouges

Surface : 4ha 45h 60ca

Aucune intervention sur les tiges, entretien par broyage

 

Type G – Jeune Taillis de chêne

Surface : 4ha 45h 60ca

  • Une éclaircie sélective chaque 10 ans (soit une au cours du PSG) pour environ 20 % du peuplement l’éclaircie a pour objectif de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir. Les coupes auront lieu entre octobre et mars.
  • Un prélèvement de 4 ou 5 réserves plus de 45 cm de diamètre par ha ce prélèvement est réalisé si possible en même temps que l’éclaircie. Pour préserver la qualité du bois, ces coupes auront lieu entre novembre et février en lune descendante.
  • Une coupe sanitaire réalisé en même temps que l’éclaircie sélective et tous les 3 ans. Les critères de coupe sanitaire sont les mêmes que pour le type A.

 

 

Type H – Très jeune taillis de châtaigné et robinier

Surface : 2ha 06h 80ca

  • Une coupe « à blanc » en fin de PSG ( imposé par RTE)

Les coupes auront lieu entre octobre et mars.

 

Type H – Mélange taillis & futaie

Surface : 3ha 09h 98ca

  • Une petite éclaircie sélective chaque 10 ans (soit une au cours du PSG) pour environ 10 % du peuplement l’éclaircie a pour objectif de favoriser les tiges qui ont le plus d’avenir. Les coupes auront lieu entre octobre et mars.
  • Un prélèvement de 4 ou 5 réserves plus de 48 cm de diamètre par ha ce prélèvement est réalisé si possible en même temps que l’éclaircie. Pour préserver la qualité du bois, ces coupes auront lieu entre novembre et février en lune descendante.
  • Pas de coupe sanitaire dans cette zone de bordure de ruisseau pour favoriser la biodiversité les arbres morts seront laissés sans aucune intervention.