Après le prélèvement d’une réserve*, la régénération de la forêt est assuré par les semis naturels. Notre travail consiste à  assurer un milieu favorable aux jeunes pousses.

* Une réserve est un arbre plus vieux et plus développer que les autres

lorsqu’un arbres a plus d’espace, il développent son houppier et ainsi améliore sa production de bois.

la coupe jardinatoire de la forêt

 Pour concilier le maintien d’une ambiance forestière et en même temps une production qualitative et quantitative de bois d’oeuvre, nous appliquons les règles de la coupe jardinatoire.

Elle est basée sur les principes suivants:

– Travailler au développement des arbres d’avenir

– Maintenir une divercité des essences

– Faire des prélèvements léger (10 à 20%) et réguliés (7à 12 ans).

– protéger la biodiversité

Pour cela, après avoir repéré des tiges à mettre en valeur ou à protéger nous procédons au martelage. Cette opération conciste à marquer les abres à couper soit parce qu’ils sont arrivé à maturité soit parce qu’ils sont en concurrence avec un arbre « d’avenir »